Cabinet dentaire

Voyage en solo : j’ai testé une croisière d’une semaine en solitaire et voici pourquoi c’est le meilleur moyen de voyager seul, en toute sécurité

Voyage en solo : j’ai testé une croisière d’une semaine en solitaire et voici pourquoi c’est le meilleur moyen de voyager seul, en toute sécurité – Nouvelle mise à jour 2023

Nous sommes un petit groupe de professionnels dentaires passionnés qui écrivons des articles pour le public depuis plus de 10 ans. Notre mission est de fournir des informations précises et à jour sur la santé bucco-dentaire afin que les gens puissent prendre des décisions éclairées concernant leurs soins dentaires.
Nous savons qu’une excellente santé bucco-dentaire est essentielle pour la santé et le bien-être en général, et nous nous engageons à aider nos lecteurs à atteindre et à maintenir des dents et des gencives saines.

Partir en voyage seul.e est une aventure qui mérite sans aucun doute d’être vécue. Parce qu’on n’a pas toujours le temps d’attendre de trouver quelqu’un avec qui s’en aller à la découverte du monde, il faut parfois réussir à mettre de côté ses craintes pour oser prendre le large en solitaire. Le défi en vaudra certainement la chandelle, mais il n’est pas à minimiser pour autant. Manquer d’un compagnon de route, c’est assumer complètement la responsabilité d’un départ en terres inconnues avec pour seul appui votre sens de la débrouillardise et l’audace qui vous aura poussé à franchir le cap de plier bagage en solo. Voilà qui a de quoi refroidir quand on sait à quel point l’organisation de vacances (même pour une personne) peut se révéler ardue.

Pour les aventuriers du dimanche, désireux de voir du pays sans crainte de se retrouver complètement livrés à eux-mêmes, il y a toutefois une option à laquelle on ne pense pas forcément, pour partir seul l’esprit (presque) léger : les croisières. Encore perçues dans l’imaginaire collectif comme les repères de vacances préférés des retraités, les croisières ont en réalité tout ce qu’il faut pour séduire les voyageurs solitaires de tout âge qui n’aiment pas trop se prendre la tête. 

Embarquement immédiat à bord du Norwegian Prima

Nous avons d’ailleurs eu l’occasion d’en faire l’expérience pour le moins insolite, en embarquant bel et bien sans partenaire de voyage, à bord du dernier né de la compagnie américaine Norwegian Cruise Line, le Norwegian Prima. Le départ de cette croisière inaugurale est donné en Islande. Après un vol en avion sans encombre depuis Paris, ce n’est qu’une fois arrivés sur le port de Reykjavik pour l’embarquement, que l’on se rend compte, face à cet impressionnant colosse de 142 500 tonnes, long de 294 mètres, que l’on va devoir apprécier notre propre compagnie pendant les 8 prochains jours. Et pourtant, il aura suffi d’un pied posé dans le bateau pour que nos inquiétudes restent à quai. Entre les passagers qui fourmillent déjà dans les couloirs du bateau, les membres du personnel qui s’affairent pour nous accueillir et nous indiquer le numéro de notre cabine, nous sommes en fait tellement entourés. 

Et c’est tout l’avantage de passer un séjour dans un navire de croisière, être seul sans se sentir seul. Le Norwegian Prima étant en mesure d’accueillir plus de 3000 guests, pour près de 1500 employés venus des quatre coins du monde et dévoués à s’assurer d’un service de qualité à bord. 

Que faire à bord du Norwegian Prima ?

Après une journée d’excursion à la découverte des splendeurs islandaises et de l’incontournable Blue Lagoon, de retour sur le bateau prêt à mettre les voiles, depuis le balcon extérieur privatif de notre spacieuse chambre, on appréhende les deux prochains jours qui se passeront en pleine mer. 48h pendant lesquelles on ne s’est finalement pas ennuyés une seconde. Et pour cause, il y a de quoi s’occuper sur le Norwegian Prima. On y mange d’abord beaucoup dans les quelque 15 stations de restauration (dont 6 gratuites, pour 9 restaurants de spécialité) et leurs extravagantes cartes qui permettent de s’essayer aux cuisines du monde entier. Kyrielle de fruits de mer un jour, festin de sushis le lendemain, réjouissances italiennes le surlendemain… On y boit aussi beaucoup lorsqu’on décide de faire le tour des 17 bars et salons où sont concoctés cocktails et mocktails de qualité (pour les amateurs de café et de boissons gourmandes : il y a même un Starbucks à bord). Et puis on s’y amuse quand même pas mal grâce à la ribambelle d’activités proposées : piste de karting, mini golf, toboggan à chute libre, galerie de réalité virtuelle… Sans compter les nombreux passe-temps aquatiques : que vous soyez plutôt du genre à chiller et vous laisser bercer par la brise marine dans les bains à remous, à faire des vagues dans la piscine, ou à carrément vous prendre une vague dans « The Wave », le toboggan à marée tout juste renversant.

Les amateurs de bien-être nous comprendront, de notre côté, c’est au Mandara, le spa du bateau, que nous avons passé nos meilleurs moments de détente. Un espace réconfortant où l’on s’abandonne au calme, au luxe et à la volupté. Après un plouf dans la piscine intérieure parfaitement chauffée, on file dans la suite thermale où on alterne entre sauna au charbon et sauna finnois, avant de s’engouffrer dans la salle de relaxation faite de sel de l’Himalaya et de terminer en beauté par un éveil des sens dans le hammam détoxifiant. A peine le temps de nous délasser sur notre lit chauffant, que nous avons rendez-vous pour un massage deep tissue. Après 50 minutes entre les mains expertes d’une talentueuse jeune femme, on se dit que c’est clairement la vie qu’on mérite et qu’il n’y a pas eu un instant où l’on a regretté de ne pas avoir eu quelqu’un pour partager ces moments à nos côtés. On oublie d’ailleurs très régulièrement que l’on est en mer, seules les quelques rares secousses ressenties par moments viennent nous rappeler qu’il y a de l’eau sous nos pieds. Pas de quoi non plus nous rendre malade, mais prévoyez quand-même les Mercalm, sait-on jamais. 

Les soirées sur le bateau sont aussi très animées. Après le dîner et un (ou deux, ou trois…) Peach Bellini au bar, place aux spectacles ! Vous n’aurez peut-être pas droit tous les jours, comme ce fut le cas pour nous, à un concert privé de la marraine du Norwegian Prima, Katy Perry, venue baptiser le bateau en grandes pompes. En revanche, vous en prendrez certainement plein la vue et les oreilles en assistant au show musical Donna Summer, qui retrace avec brio l’histoire et la carrière de l’icône du disco. Les fans du jeu télé “The Price is Right” (“Le juste prix” en français) apprécieront quant à eux prendre part à une version live et interactive de l’émission. Et on peut vous dire que pour l’avoir vu de nos yeux, Katy Perry et son mari Orlando Bloom n’ont pas boudé leur plaisir face à ce spectacle.

Pour faire des rencontres à bord, c’est lorsque le Prima Theatre se transforme en boîte de nuit que ça se passe. L’ambiance y est survoltée, les jeunes y rencontrent les moins jeunes, certains échangent quelques pas de danse endiablés et d’autres ne repartent pas seuls dans leur cabine. Mais ce qu’il se passe sur le bateau reste sur le bateau.

Partir en croisière en solo : est-ce que ça vaut le coup ?

Au-delà de la vie à bord, le concept d’une croisière c’est aussi de visiter plusieurs pays en un temps assez record. En huit jours, nous sommes passés par pas moins de 5 pays : l’Islande, l’Irlande et la charmante ville universitaire de Cork, l’Angleterre pour une escale sur l’île de Portland, la France où l’on a pu découvrir la commune du Havre et enfin les Pays-Bas, où nous avons pu nous échappé dans les rues animées d’Amsterdam. De quoi permettre de s’imprégner de l’ambiance de lieux et de cultures différentes, le temps de quelques heures, au travers des excursions payantes organisées par l’organisme de croisière dans les stops emblématiques de chaque destination ou à votre rythme en allant vous promener par vos propres moyens dans les villes d’arrêt. Là encore toutes les conditions sont réunies pour permettre à une personne voyageant seule de ne pas trop se retrouver en difficulté. Un confort non négligeable pour les voyageurs en quête de sécurité et d’encadrement. 

Arrivés à bon port à Amsterdam, au terme de ce périple, on repart en ayant perdu toute notion du temps et de la réalité, des souvenirs pleins la tête, de nouveaux amis rencontrés à bord et le sentiment évident d’avoir probablement vécu l’expérience d’une vie -absolument déroutante s’il fallait la résumer en un mot- qu’on ne saurait donc que vous recommander d’ajouter à votre bucket list

Pour plus d’informations sur les croisières proposées à bord du Norwegian Prima, les services, les tarifs, rendez-vous : ici

Lire plus d’articles connexes Voyage en solo : j’ai testé une croisière d’une semaine en solitaire et voici pourquoi c’est le meilleur moyen de voyager seul, en toute sécurité dans la même catégorie

Nous sommes un petit groupe de passionnés qui écrivons des articles dentaires depuis quelques années. Nous croyons qu’une bonne santé bucco-dentaire est la clé d’une vie heureuse et saine. Notre objectif est de fournir des informations précises et à jour sur tous les aspects de la dentisterie afin que nos lecteurs puissent prendre des décisions éclairées concernant leur santé bucco-dentaire.
Nous savons que le choix d’un dentiste ou d’un traitement dentaire peut être écrasant, mais nous espérons que nos articles contribueront à rendre le processus un peu plus facile.
Catégories principales

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button