Cabinet dentaire

Ma sœur m’accuse d’avoir volé le prénom de son futur bébé

Ma sœur m’accuse d’avoir volé le prénom de son futur bébé – Nouvelle mise à jour 2023

Nous sommes un petit groupe de professionnels dentaires passionnés qui écrivons des articles pour le public depuis plus de 10 ans. Notre mission est de fournir des informations précises et à jour sur la santé bucco-dentaire afin que les gens puissent prendre des décisions éclairées concernant leurs soins dentaires.
Nous savons qu’une excellente santé bucco-dentaire est essentielle pour la santé et le bien-être en général, et nous nous engageons à aider nos lecteurs à atteindre et à maintenir des dents et des gencives saines.

Vous avez des questions ? La Daronne a les réponses ! (Oui bon, c’est pas forcément les meilleurs conseils, mais elle fait ce qu’elle peut, hein.) Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre courrier du cœur pas comme les autres.

La Daronne est la reine des conseils pas si cons enrobés dans une grosse dose d’humour plus ou moins subtil. La voici de retour pour voler au secours d’une lectrice !

La question pour la Daronne

Chère Daronne,

J’ai un problème qui va te sembler ridicule, moi aussi, je trouve ça ridicule. Ma sœur a un prénom féminin fétiche depuis qu’elle est petite. C’est un petit prénom assez connu, elle n’a rien inventé. J’ai toujours aussi beaucoup aimé ce prénom et il se trouve que c’est également un prénom que mon mec adore. 

Bref, je suis enceinte d’une petite fille, et après moult discussions, nous avons décidé de donner ce fameux prénom à mon bébé. Je pensais que ma sœur serait flattée, mais elle est furieuse, d’autant plus qu’elle essaye aussi d’avoir un bébé. Elle me dit que je lui vole son prénom et me demande d’en choisir un autre. C’est totalement ridicule, non ?

Alexandra

La réponse de la Daronne

Mon petit fish and chips,

Est-ce que c’est ridicule ? Peut-être bien. À vrai dire, je n’en sais rien, parce qu’au fond, ça n’a pas grande importance. Le résultat est là : ta sœur est blessée et se sent trahie. Si on n’était blessée que par des choses raisonnables, le monde serait beaucoup moins écorché vif, ça, c’est certain.

Pour la petite histoire, j’ai moi-même donné à mon fils le prénom préféré de ma sœur qu’elle m’a gentiment « offert », sous prétexte que son mec le trouvait hyper moche de toute façon.

Elle est contente d’avoir un Machin dans la famille et moi, je lui ai dit que si jamais elle changeait de mec, elle pouvait aussi appeler son gosse comme le mien. Ça nous ferait deux cousins Machins dans la famille, et ça serait drôle. Bref.

Je vais te dire franchement, à la place de ta sœur, je me sentirais trahie aussi de me voir piquer un truc super important pour moi, sur lequel je pensais avoir posé une option indéfinie. 

Je te l’accorde, c’est con, ta sœur n’est pas enceinte, et quand elle le sera, si ça arrive, rien ne dit que la nature la pourvoira d’une petite princesse à nommer ainsi. Rien ne dit non plus que, en admettant qu’elle soit pourvue d’une petite meuf hihihi, elle n’opérera pas un virage à 360 degrés pour finalement choisir un prénom chelou sorti de nulle part. 

Ça s’est déjà vu un nombre incalculable de fois, même si je ne vais pas ENCORE te raconter ma vie pour illustrer mon propos. Tout ça pour dire qu’abandonner le prénom de ses rêves pour une potentialité ultra-potentielle, ça semble ridicule, oui, et ça fait mal aux fesses, oui.

Mais est-ce que cela signifie que tu ne devrais pas renoncer pour autant ? Je ne sais pas. Ça dépend. Bah non, que veux-tu, ce n’est pas simple la vie.

Ce qu’en dit la loi, et plus important, ce qu’en pensent les internautes

Rien, la loi ne dit rien à ce sujet. Il est parfaitement légal de donner le prénom fétiche de sa sœur à son propre enfant. Si ta sœur attentait à ta vie pour se venger et que tu l’assignais en justice, son « Oui, mais monsieur le juge, elle a VOLÉ le prénom que je destinais à mon enfant ! » ne constituerait même pas une circonstance atténuante.

Les internautes, eux, se déchirent sur le sujet. Et alors, tu vas être contente : ils sont nombreux à se positionner en ta faveur et à estimer en effet qu’un prénom n’appartient à personne. Au pire, on peut avoir plusieurs cousins prénommés pareils, il faut arrêter de faire des histoires pour rien. 

Mais aussi, tu ne vas pas être contente, car d’autres internautes estiment au contraire que ça ne se fait trop pas. Un prénom, ce n’est pas seulement une suite aléatoire de lettres (pourtant, on dirait quand on en voit certains.) mais un symbole fort. Alors voilà, ON NE DONNE PAS LE NOM DE QUELQU’UN D’AUTRE À SON BÉBÉ, OKAY ?

Parfois, il faut privilégier les gens qu’on aime

En vérité, le fait que d’autres gens, moi ou tous les autres membres de l’Internet, estiment que ce soit, ou pas, une atteinte au code tacite de déontologie familiale importe peu. Parce que, soyons honnêtes, si tu vas voir ta sœur demain et que tu lui dis « Diantre ! Voilà notre chamaillerie résolue : de nombreux internautes considèrent que ce prénom ne t’appartient pas ! », cela m’étonnerait fort qu’elle te réponde : « Eh bien, c’est donc réglé ! Merci Internet de m’avoir ouvert les yeux ! ». Quels que soient les avis des uns des autres, ta sœur va rester chafouine.

La question à se poser est donc la suivante : est-ce que ce prénom compte davantage que ta relation avec ta sœur ? Hey ! Tu peux répondre oui, mes courriers précédents prouvent bien que les rapports adelphiques sont loin d’être toujours épanouissants. 

Si finalement, tu vois assez peu ta frangine et qu’elle ne compte pas beaucoup pour toi, tu peux considérer que cela ne vaut pas le coup d’abandonner LE prénom. Surtout quand on sait à quel point c’est galère d’en trouver un correct. Si tu es proche de ta sœur, il faut le savoir, cette histoire risque d’endommager le lien qui vous unit et probablement de vous éloigner durablement.

Si aucune solution intermédiaire ne peut être envisagée (appeler les deux enfants pareils, décliner l’orthographe, donner un surnom), c’est à toi de voir si tu es prête à renoncer à ce prénom pour des raisons que tu trouves ridicules. Sache seulement que tu perdras un nom, mais qu’en retour, tu sauveras ta relation avec ta sœur et lui témoigneras par la même occasion la force de ton amour (c’est beau.). En plus, c’est vrai qu’elle avait dit preums sur le nom. Soit dit en passant. Je dis ça, je dis rien.

Bon allez, je te laisse, je dois aller arbitrer le match de foot de ma fille,

La bisette,

Ta Daronne

Crédit photo image de une : Pexel

Plus d’épisodes de
Chère Daronne

Lire plus d’articles connexes Ma sœur m’accuse d’avoir volé le prénom de son futur bébé dans la même catégorie

Nous sommes un petit groupe de passionnés qui écrivons des articles dentaires depuis quelques années. Nous croyons qu’une bonne santé bucco-dentaire est la clé d’une vie heureuse et saine. Notre objectif est de fournir des informations précises et à jour sur tous les aspects de la dentisterie afin que nos lecteurs puissent prendre des décisions éclairées concernant leur santé bucco-dentaire.
Nous savons que le choix d’un dentiste ou d’un traitement dentaire peut être écrasant, mais nous espérons que nos articles contribueront à rendre le processus un peu plus facile.
Catégories principales

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button