Cabinet dentaire

L’orthèse crânienne, dernier accessoire à la mode pour nos bébés |

L’orthèse crânienne, dernier accessoire à la mode pour nos bébés | – Nouvelle mise à jour 2023

Nous sommes un petit groupe de professionnels dentaires passionnés qui écrivons des articles pour le public depuis plus de 10 ans. Notre mission est de fournir des informations précises et à jour sur la santé bucco-dentaire afin que les gens puissent prendre des décisions éclairées concernant leurs soins dentaires.
Nous savons qu’une excellente santé bucco-dentaire est essentielle pour la santé et le bien-être en général, et nous nous engageons à aider nos lecteurs à atteindre et à maintenir des dents et des gencives saines.

Publié le: 2021-09-30, par : Daphnée Langlois


L’orthèse crânienne plus communément appelée le « casque » est un outil permettant de remodeler les os du crâne de notre enfant. Bien que certains parents puissent redouter son apparence peu discrète, l’utilité de cette orthèse en fait un allié important dans la gestion des plagiocéphalies. Un petit rappel sur la plagiocéphalie : il s’agit d’un aplatissement asymétrique du crâne, qui peut apparaître dès le premier jour de vie ou quelques semaines plus tard.[1][2]

Comment fonctionne l’orthèse ?

L’orthèse est conçue sur mesure pour la tête de votre enfant par un spécialiste. L’objectif principal est de créer des espaces spécifiques à l’intérieur du casque pour que les os du crâne se remodèlent de façon à devenir davantage symétriques donc, diminuer la plagiocéphalie. Il est conseillé de porter l’orthèse 23 h sur 24 h pour optimiser les effets.

Mon bébé a-t-il besoin de l’orthèse crânienne ?

Une orthèse crânienne est rarement prescrite avant l’âge de 5 mois, car l’enfant n’a pas encore la force musculaire suffisante, au niveau du cou, pour la soutenir. L’utilisation de l’orthèse pourrait nuire au développement moteur de l’enfant en plus d’avoir un impact sur sa posture. [3][4] Lorsque l’enfant atteint l’âge de 6 ou 7 mois, il contrôle complètement sa tête dans les différentes orientations et diverses positions (couché sur le ventre, assis). Il pourra ainsi être un candidat pour l’obtention d’un casque. En moyenne, le port sera d’une durée de 3 mois, et ce jusqu’au moment où les os de la tête se souderont (approximativement 12 mois). Évidemment, il existe une variabilité dans les cas d’enfants qui auront besoin de l’orthèse.

Il existe plus d’un critère dans l’identification du besoin d’un casque chez un enfant. Le principal est la sévérité du plat au niveau du crâne. Il est possible de mesurer avec différentes méthodes ce plat. Le résultat nous donnera un pourcentage qui sera classifié selon une norme et un niveau de sévérité. Donc, ce ne sont pas tous les bébés ayant des plagiocéphalies qui en auront besoin, d’où l’importance d’une évaluation de la déformation crânienne (tête plate) par un professionnel de la santé adéquat.

Physiothérapie ET/OU orthèse crânienne ?

D’abord, le physiothérapeute est l’un des professionnels pouvant aider à la prise en charge des plagiocéphalies et est un joueur clé dans le référencement au spécialiste lors d’une déformation crânienne.

L’évaluation du physiothérapeute pédiatrique permettra d’identifier la présence d’une plagiocéphalie et d’en estimer la sévérité. Par la suite, il peut tenter une approche conventionnelle avec des conseils, du repositionnement, des étirements et exercices. [5] Il peut également référer pour l’obtention éventuelle de l’orthèse crânienne, dans les cas d’enfants où la plagiocéphalie semble plus importante. D’ailleurs, dans le cas de plagiocéphalies prises en charge plus tardivement ou moins sévères, les traitements en physiothérapie pédiatrique peuvent également aider à diminuer la déformation crânienne conjointement au port du casque ou non.5 De plus, une consultation en physiothérapie pédiatrique est recommandée afin de s’assurer que le port du casque ne limite pas l’enfant dans ses mouvements de la tête ni son développement moteur.

N’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel de la santé si vous avez des inquiétudes concernant la tête de votre bébé.

Daphnée Langlois, physiothérapeute Axo Physio St-Émile

 

Références :

[1] Teichgraeber  JFAult  JKBaumgartner  J  et al.  Deformational posterior plagiocephaly: diagnosis and treatment.  Cleft Palate Craniofac J 2002;39 (6) 582- 586

[2] Kane  AAMitchell  LECraven  KPMarsh  JL Observations on a recent increase in plagiocephaly without synostosis.  Pediatrics 1996;97 (6, pt 1) 877- 885

[3] Persing  JJames  HSwanson  JKattwinkel  J Prevention and management of positional skull deformities in infants: American Academy of Pediatrics Committee on Practice and Ambulatory Medicine, Section on Plastic Surgery and Section on Neurological Surgery.  Pediatrics 2003;112 (1, pt 1) 199- 202

[4] Graham  JM  JrGomez  MHalberg  A  et al.  Management of deformational plagiocephaly: repositioning versus orthotic therapy.  J Pediatr 2005;146 (2) 258- 262

[5] González-Santos, J., González-Bernal, J. J., De-la-Fuente Anuncibay, R., Soto-Cámara, R., Cubo, E., Aguilar-Parra, J. M., Trigueros, R., & López-Liria, R. (2020). Infant Cranial Deformity: Cranial Helmet Therapy or Physiotherapy? International Journal of Environmental Research and Public Health, 17(7), 2612.

Lire plus d’articles connexes L’orthèse crânienne, dernier accessoire à la mode pour nos bébés | dans la même catégorie

Nous sommes un petit groupe de passionnés qui écrivons des articles dentaires depuis quelques années. Nous croyons qu’une bonne santé bucco-dentaire est la clé d’une vie heureuse et saine. Notre objectif est de fournir des informations précises et à jour sur tous les aspects de la dentisterie afin que nos lecteurs puissent prendre des décisions éclairées concernant leur santé bucco-dentaire.
Nous savons que le choix d’un dentiste ou d’un traitement dentaire peut être écrasant, mais nous espérons que nos articles contribueront à rendre le processus un peu plus facile.
Catégories principales

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button