Cabinet dentaire

Les soins dentaires chez le patient cardiaque –

Les soins dentaires chez le patient cardiaque – – Nouvelle mise à jour 2023

Nous sommes un petit groupe de professionnels dentaires passionnés qui écrivons des articles pour le public depuis plus de 10 ans. Notre mission est de fournir des informations précises et à jour sur la santé bucco-dentaire afin que les gens puissent prendre des décisions éclairées concernant leurs soins dentaires.
Nous savons qu’une excellente santé bucco-dentaire est essentielle pour la santé et le bien-être en général, et nous nous engageons à aider nos lecteurs à atteindre et à maintenir des dents et des gencives saines.

Les problèmes cardiaques représentent aujourd’hui la première cause de mortalité dans le monde. En effet, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)* estime que 31% des décès sont causés par des maladies cardiaques. Ce chiffre est alarmant et nécessite des mesures adéquates. En termes de soins dentaires, ces patients doivent faire l’objet d’une attention particulière. C’est pour mieux prévenir tout risque d’infection ou d’hémorragie.

Variations des risques d’endocardite infectieuse

Un patient cardiaque peut présenter un risque d’infection majeure au moment des soins bucco-dentaires. Ce risque infectieux majeur se présente sous forme d’endocardite bactérienne. C’est une pathologie grave qui tue près de 20 à 30% de personnes dans le monde. Au cours des soins dentaires, il est possible que les bactéries passent dans le sang, elles viennent alors se fixer sur des valves cardiaques.

Selon la pathologie cardiaque, on peut distinguer plusieurs risques d’endocardite infectieuse. Il y a les patients à haut risque d’endocardite qui sont constitués par les personnes qui sont déjà victimes d’une endocardite, de personnes qui portent une prothèse valvulaire ou encore de patients qui sont sujets à une cardiopathie congénitale cyanogène.

Les patients à risque modéré sont ces patients qui ont des antécédents de rhumatisme articulaire aigu ou qui sont victimes d’une malformation cardiaque congénitale ou touchées par un rétrécissement aortique. Enfin, il y a les patients à risque négligeable. Ce sont ceux qui sont porteurs d’autres pathologies cardiaques ou d’infarctus. Ils ne courent pas de réel danger en ce qui concerne l’endocardite bactérienne.

Prévenir le risque infectieux au cabinet dentaire

les soins dentaires chez le patient cardiaque 2 pexels 1

Selon ce groupe dentaire à Laval, pour les patients qui présentent un haut risque d’endocardite, il est recommandé de procéder à des soins endodontiques exceptionnels. En outre, il faut toujours faire appel à une antibiothérapie lorsqu’on envisage de réaliser tout acte qui implique de manipuler la gencive (détartrage, etc.), d’effectuer une effraction de la muqueuse orale ou encore une manipulation de la région péri-apicale de la dent.

Prévenir l’endocardite consiste aussi à diminuer l’importance et la fréquence de la bactériémie physiologique. Le chirurgien-dentiste aura donc un rôle capital pour la prévention de cette pathologie cardiaque. Pour ce faire, tous les foyers infectieux bucco- dentaires doivent être éliminer. Le patient concerné, doit également assurer une bonne hygiène bucco-dentaire et préconiser des visites régulières chez le dentiste. En cas de risque majeur ou modéré, le médecin ne préconise pas la chirurgie implantaire. Aussi, avant de procéder à une intervention qui peut provoquer une bactériémie, la prise d’un antibiotique est indiquée.

Prévenir le risque hémorragique chez un patient cardiaque

Il n’est pas rare que le médecin prescrive un traitement anticoagulant après un accident cardiaque comme l’infarctus. Il s’agit d’un traitement qui permet de fluidifier le sang pour éviter la récidive de pathologies cardio-vasculaires. Face à cette situation, le chirurgien- dentiste devra toujours demander l’avis du médecin traitant du patient concerné. Cela lui permettra d’évaluer s’il doit apporter ou non une modification du traitement avant le soin.

Il est bon de souligner que l’extraction dentaire est un acte qui provoque la rupture du ligament alvéolodentaire et entraine un saignement. Chez un patient cardiaque, ce saignement est beaucoup plus important. En général, on peut contrôler le saignement par des mesures d’hémostase locale comme la compression et la suture. Ainsi, prendre en charge un patient cardiaque dans un cabinet dentaire exige une forte collaboration entre le médecin traitant et le cardiologue.

*

Lire plus d’articles connexes Les soins dentaires chez le patient cardiaque – dans la même catégorie

Nous sommes un petit groupe de passionnés qui écrivons des articles dentaires depuis quelques années. Nous croyons qu’une bonne santé bucco-dentaire est la clé d’une vie heureuse et saine. Notre objectif est de fournir des informations précises et à jour sur tous les aspects de la dentisterie afin que nos lecteurs puissent prendre des décisions éclairées concernant leur santé bucco-dentaire.
Nous savons que le choix d’un dentiste ou d’un traitement dentaire peut être écrasant, mais nous espérons que nos articles contribueront à rendre le processus un peu plus facile.
Catégories principales

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button