Cabinet dentaire

Le triangle de Karpman : Comment s’en sortir ?

Le triangle de Karpman : Comment s’en sortir ? – Nouvelle mise à jour 2023

Nous sommes un petit groupe de professionnels dentaires passionnés qui écrivons des articles pour le public depuis plus de 10 ans. Notre mission est de fournir des informations précises et à jour sur la santé bucco-dentaire afin que les gens puissent prendre des décisions éclairées concernant leurs soins dentaires.
Nous savons qu’une excellente santé bucco-dentaire est essentielle pour la santé et le bien-être en général, et nous nous engageons à aider nos lecteurs à atteindre et à maintenir des dents et des gencives saines.

Le triangle de Karpman, bourreau, sauveur, victime, est un système dans lequel nous sommes pratiquement tous, à des degrés différents, et qui va nous faire souffrir et nous poser beaucoup de problèmes. C’est pour cela qu’il est vraiment important d’identifier quand nous sommes dans ce triangle, pour pouvoir ensuite en sortir.

1) D’où vient ce triangle ?

Ces comportement limitants, de bourreau, sauveur ou victime, qu’on retrouve l’âge adulte viennent de la manière dont nous nous sommes construits pendant notre enfance. Le bourreau, Le sauveur, la victime sont des rôles que nous jouons. Ce sont des parties de notre égo. L’égo a mis en place ces systèmes quand nous étions enfant, pour nous protéger et pour nous donner l’avantage dans des certaines situations.

Nous pouvons prendre comme exemple : Un enfant qui se rend compte qu’on s’occupe de lui uniquement quand il pleure. Cet enfant va valider ce système, et cela peut donner un adulte toujours dans la plainte et la victimisation.
Ces rôles de victime, sauveur et bourreau qui nous ont aidez étant enfant deviendront limitant à l’âge adulte, donc non viable.
En spiritualité, on retrouve ce triangle de Karpman dans les blessures d’âme : dont les 5 principales sont : L’abandon, la trahison, Le rejet, l’injustice, et l’humiliation.

2) Le triangle de Karpman : comment ça marche ?

Quand nous sommes dans ce triangle, nous sommes aux trois places. Par exemple : On peut être victime dans couple, bourreau au travail, et sauveur avec ses amis. On aura aussi une dominante : On peut être victime à 60 %, sauveur sera à 30 % et bourreau à 10%.

Dans ce triangle nous allons tourner. Un des chemins possibles, c’est le sauveur, qui, voyant qu’il ne peut pas sauver, devient le bourreau en mettant la pression à l’autre pour qu’il comprenne, et voyant que ça ne marche pas non plus, peut alors se positionner en victime et se plaindre de ne pas être compris.
Ce qu’il y a d’important à comprendre c’est que se sont 3 places de souffrance. Le bourreau souffre aussi.

3 ) Différence bourreau et pervers narcissique

Il est important dans cet article de faire la différence entre le bourreau et le pervers narcissique.
Le bourreau est une personne bloquée au niveau de l’expression des émotions. Le pervers narcissique lui ne souffre pas. En faite il souffre pour lui-même mais jamais pour l’autre. il n’ya pas d’empathie. Il peut faire semblant de souffrir pour l’autre, mais ce sera de la manipulation.

Le bourreau, quand il se rend compte qu’il est un bourreau veut en sortir et va mettre des choses en place pour cela, donc pour ne plus souffrir. Le pervers narcissique ne se remettra pas en question ou seulement pour vous manipulez. En psychologie on considère que le pervers narcissique ne peut pas changer. En spiritualité, donc au niveau énergétique, le pervers narcissique à une structure très particulière que je développerai dans un autre article, mais là aussi on peut voir que la capacité de changement est considérée comme inexistante.

Au delà du fait d’essayer de distinguer si une personne est un bourreau ou un pervers narcissique, ce qui parfois est très complexe, voir impossible, les bonnes questions que vous devez vous posez sont: Est-ce que je me sens bien en présence de cette personne ? Est-ce que cette personne me prend mon énergie ?

Il est a noter que certains bourreaux, sauveurs ou victimes n’ont pas la volonté de changer. Ce sera donc à vous de savoir vous positionnez par rapport à eux. Si vous essayer de les changer vous êtes en position de sauveur. Nous ferons plus tard dans cet article la différence entre le rôle d’aide qui est équilibré et le rôle de sauveur qui ne l’ai pas.

4) Evolution

Une autre chose importante dans ce triangle, c’est que vous allez rencontrez les personnes parfaites pour vous faire évoluer. Ceci est une loi Universelle. Votre vibration attire les expériences exacts dont vous avez besoin pour grandir.


Quelques lectures intéressantes:



Ainsi, une victime va rencontrer des bourreaux et des sauveurs, mais également d’autres victimes qui viendront valider son propre système erroné.
Par exemple : Une discussion entre deux amis ou l’un dit : « La vie est dur ! ». Et l’autre répond : « Oh oui , la vie est dur ! ». Ces deux personnes intervalident leur propre système de victimisation.

Il en est de même pour les bourreaux et les sauveurs qui vont aussi rencontrer les personnes parfaites pour leur évolution.
Et, étant donné que tout ce qui est extérieur est aussi intérieur, Il est également intéressant d’observer son triangle interne. C’est à dire quand vous êtes votre auto-bourreau , auto-victime , auto-sauveur.

5) Comment s’en sortir ?

La règle générale pour en sortir, va être de vous observer quand vous êtes à une de ces trois places, c’est à dire de vous en rendre compte, d’y mettre de la conscience.
Une fois que vous vous êtes reconnu et que vous avez reconnu la souffrance d’être à cette place, vous allez probablement avoir envie de changer. Pour en sortir il va falloir comprendre des choses, travailler sur les émotions qui y sont liées, puis mettre en place des actes concrets pour changer vos comportements.

La victime

Une victime est assez simple à identifier, c’est une personne qui va se plaindre et considérer que l’autre est méchant ou que le monde est injuste. La victime, doit comprendre qu’elle rencontre des bourreaux parce qu’elle est une victime. La victime comprend que l’agression subi par l’autre est un moyen de la faire grandir, elle doit ainsi ne plus se soumettre à l’autre, elle doit exprimer ses besoins et reprendre ses responsabilités devant son bourreau. Si la victime est en face d’un bourreau qui ne veut pas changer, elle doit partir.
La victime doit comprendre aussi que personne ne doit la sauver et qu’elle doit se sauver elle-même, et qu’elle a toute les ressources en elle.
La victime qui sort de ce rôle, change de vibration et rencontrera d’autres personnes plus en accords avec sa nouvelle vibration. si elle rencontre encore des bourreaux et des sauveurs elle saura les reconnaitre et prendre la bonne position par rapport à eux. C’est à dire, ne plus tomber dans le piège. La victime qui sort de ce rôle, reprend le pouvoir en soi au lieu de le laisser à l’autre.

Le bourreau

Le bourreau est agressif, il considère que l’autre ne comprend rien, qu’il lui est supérieur. Le bourreau souffre de la frustration de ne pas être compris ou de la peur d’être dominé ou peur de devenir une victime.
Le bourreau qui veut changer, va se rendre compte qu’il est un bourreau et qu’il en souffre. Il doit apprendre à exprimer ses émotions et à communiquer avec sa victime. Il doit rendre son autonomie à l’autre. Il doit se remettre à la même hauteur que l’autre.
Le bourreau qui est sorti de ce rôle aura progressé sur sa paix intérieure et sa communication. Il saura reconnaitre les victimes et se positionner par rapport à elle pour ne plus rentrer dans le triangle avec elles.

Le sauveur

Le sauveur va vouloir aider d’une manière excessive qui n’est pas saine. Le sauveur, doit comprendre qu’il n’y a personne à sauver. Il peut aider, s’il y a une demande, mais ne doit en aucun cas ingérer dans les affaires des autres. Le sauveur comprend qu’en sauvant il empêche l’autre de vivre son expérience et donc de trouver ses propres solutions et donc de progresser. Le sauveur doit retourner à l’équilibre, il peut donner quelques conseils, il peut poser des questions pour faire réagir l’autre, partager avec l’autre, mais doit respecter son expérience. En sauvant il n’aide pas, il empêche l’autre de grandir par lui même.
Nous pouvons prendre l’exemple d’un enfant devant un problème de mathématiques. Si l’adulte le résout à sa place il ne l’aide pas. Par contre l’adulte peut accompagner l’enfant pour qu’il puisse résoudre le problème par lui-même.

Paolo Moriggia – Psycho Analyste Clinicien – Hypnothérapeute

Contacter ou Prendre RDV avec Paolo Moriggia

Lire plus d’articles connexes Le triangle de Karpman : Comment s’en sortir ? dans la même catégorie

Nous sommes un petit groupe de passionnés qui écrivons des articles dentaires depuis quelques années. Nous croyons qu’une bonne santé bucco-dentaire est la clé d’une vie heureuse et saine. Notre objectif est de fournir des informations précises et à jour sur tous les aspects de la dentisterie afin que nos lecteurs puissent prendre des décisions éclairées concernant leur santé bucco-dentaire.
Nous savons que le choix d’un dentiste ou d’un traitement dentaire peut être écrasant, mais nous espérons que nos articles contribueront à rendre le processus un peu plus facile.
Catégories principales

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button