Cabinet dentaire

Intoxications aux champignons : comment les éviter ?

Intoxications aux champignons : comment les éviter ? – Nouvelle mise à jour 2023

Nous sommes un petit groupe de professionnels dentaires passionnés qui écrivons des articles pour le public depuis plus de 10 ans. Notre mission est de fournir des informations précises et à jour sur la santé bucco-dentaire afin que les gens puissent prendre des décisions éclairées concernant leurs soins dentaires.
Nous savons qu’une excellente santé bucco-dentaire est essentielle pour la santé et le bien-être en général, et nous nous engageons à aider nos lecteurs à atteindre et à maintenir des dents et des gencives saines.

Cette année encore, et malgré des conditions estivales persistantes, les intoxications par les champignons ont repris dès le début du mois de septembre avec une soixantaine de cas recensés à la mi-septembre en France. L’occasion pour Santé Sur le Net de rappeler les conseils à retenir, avant, pendant et après la cueillette.

une personne qui cueille des champignons

Champignons et intoxications

Chaque année, la saison de la cueillette des champignons est très attendue par les amateurs. Cependant, il ne faut jamais oublier le risque de confusion entre des espèces comestibles et des espèces toxiques. En France, certains champignons, parfois très ressemblants à des bons champignons, peuvent provoquer des intoxications graves, voire mortelles. Et les cueilleurs d’un jour sont tout aussi exposés que les cueilleurs avertis.

En 2021, plus de 1 200 cas d’intoxications avaient été recensés par les centres antipoison sur l’ensemble du territoire français. En 2022, après un été caniculaire presque sans intoxication, plus d’une soixantaine de cas ont été observés depuis le début du mois de septembre. La vigilance est donc de mise pour toutes celles et ceux qui souhaitent partir en forêt ramasser des champignons et se régaler ensuite.

Des conseils incontournables avant, pendant…

A chaque moment, il est important de garder en mémoire les conseils qui peuvent éviter de graves intoxications. En effet, si la plupart des intoxications sont synonymes de signes digestifs bénins et transitoires, certaines se manifestent par des signes graves, nécessitant une hospitalisation et pouvant conduire au décès. Pour prévenir de telles situations, voici les conseils à retenir, avant, pendant et après la cueillette.

Avant la cueillette, il convient de penser à prendre du matériel adapté, comme un panier en osier, une caisse en bois ou un carton. Les sacs en plastique sont à éviter, car les champignons y pourrissent plus rapidement. Le lieu de collecte ne se choisit pas au hasard. Il faut éviter les sites pollués, les bords de route, les zones industrielles ou artisanales, les zones à proximité de décharges ou de déchetteries, mais aussi les zones de pâturage, qui peuvent être traitées par des produits phytosanitaires.

… et après la cueillette !

Durant la cueillette, les champignons ramassés doivent être espacés les uns des autres, pour qu’un champignon toxique ne vienne pas contaminer un champignon comestible. Le cueilleur doit ramasser des champignons qu’il connait bien et prélever la totalité du champignon. En effet, certains champignons doivent être entiers pour être parfaitement identifiés. Les jeunes champignons comme les vieux champignons sont à éviter, les jeunes en raison d’un risque accru de confusion, les vieux en raison d’un risque important de contamination par des vers ou des insectes.

Une fois la cueillette terminée, au moindre doute, il est préférable de faire contrôler les champignons par de fins connaisseurs, un pharmacien ou une association de mycologie. En cas de doute, il est préférable de ne pas consommer le champignon. Avant de préparer et de consommer les champignons, il faut les prendre en photo. Certaines intoxications sont liées au manque de cuisson des champignons, il est donc préférable de consommer tous les champignons bien cuits, tout en prenant la précaution de cuire chaque espèce séparément. La préparation et la cuisson des champignons doivent être effectuées rapidement après la cueillette pour préserver la qualité – et le goût ! – des champignons. Même pour les grands amateurs, il faut savoir se montrer raisonnable et consommer les champignons avec modération. Les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes fragiles doivent éviter d’en consommer.

Si des symptômes inhabituels apparaissent juste après ou plusieurs heures après un repas de champignons, il est recommandé d’appeler le centre antipoison le plus proche pour connaître la conduite à tenir. En cas de signes graves, il faut prévenir immédiatement les services de secours.

Rédigé le 25 octobre 2019 par Julie P., journaliste scientifique. Mis à jour le 18 septembre 2022 par Estelle B., Docteur en Pharmacie.

Sources

– La saison des champignons a commencé, soyez vigilants ! anses.fr. Consulté le 18 septembre 2022.
– Intoxications liées à la consommation de champignons : restez vigilants ! anses.fr. Consulté le 18 septembre 2022.

Lire plus d’articles connexes Intoxications aux champignons : comment les éviter ? dans la même catégorie

Nous sommes un petit groupe de passionnés qui écrivons des articles dentaires depuis quelques années. Nous croyons qu’une bonne santé bucco-dentaire est la clé d’une vie heureuse et saine. Notre objectif est de fournir des informations précises et à jour sur tous les aspects de la dentisterie afin que nos lecteurs puissent prendre des décisions éclairées concernant leur santé bucco-dentaire.
Nous savons que le choix d’un dentiste ou d’un traitement dentaire peut être écrasant, mais nous espérons que nos articles contribueront à rendre le processus un peu plus facile.
Catégories principales

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button