Cabinet dentaire

Daniel Bélanger : synchro avec lui-même

Daniel Bélanger : synchro avec lui-même – Nouvelle mise à jour 2023

Nous sommes un petit groupe de professionnels dentaires passionnés qui écrivons des articles pour le public depuis plus de 10 ans. Notre mission est de fournir des informations précises et à jour sur la santé bucco-dentaire afin que les gens puissent prendre des décisions éclairées concernant leurs soins dentaires.
Nous savons qu’une excellente santé bucco-dentaire est essentielle pour la santé et le bien-être en général, et nous nous engageons à aider nos lecteurs à atteindre et à maintenir des dents et des gencives saines.

Les fans de Daniel Bélanger n’ont pas eu une, mais deux nouvelles œuvres de sa part à savourer en peu de temps. Après son premier recueil de poésie, Poids lourd, paru à la fin de l’été, l’auteur-compositeur-interprète propose ce vendredi son nouvel album, Mercure en mai.  

Ce 11e opus (en comptant l’album enregistré devant public Tricycle) a été composé en pleine pandémie, alors que « tout le monde était stallé », raconte en entrevue l’icône de la musique québécoise à Métro.  

« La pandémie a fait que le passé ne pouvait plus exister; et le futur, on l’attendait. J’ai été chanceux, je n’ai perdu personne à cause de la pandémie, j’avais juste à vivre au jour le jour. Et observer et m’en remettre à cette journée-là », se souvient-il.  

De ses observations quotidiennes et ses rencontres impromptues découlent les 10 pièces de Mercure en mai.  

« Mercure en mai », nouvel album de Daniel Bélanger. Image : Secret City Records
Mercure en mai, nouvel album de Daniel Bélanger. Image : Secret City Records

La flamme brûle toujours 

L’inspiration, Daniel Bélanger le confirme, ne se tarit guère. « La flamme n’est pas éteinte, j’ai encore envie de parler de ce monde dans lequel je vis. Je me trouve chanceux de m’amuser encore, sinon plus, puisque je suis un meilleur musicien, un meilleur technicien en studio qu’avant. C’est très libérateur. » 

Fait étonnant, un autre album aurait pu voir le jour durant la pandémie, si ce n’est que son créateur l’a finalement mis de côté. « Je croyais dur comme fer que ce serait le prochain album. Mais je me suis demandé si j’allais pouvoir vivre avec ces chansons-là longtemps et si c’était le bon moment pour moi. La réponse a été non. » 

Il est alors reparti sur d’autres avenues, celles-ci fructueuses, en adéquation avec le Daniel d’aujourd’hui.  

Je me suis rendu compte que je pouvais être ce que je suis sans être en réaction avec ce que j’ai fait dans le passé, et juste faire de la musique, là où je suis dans ma tête. Je n’ai pas tenté de fuir ce que j’ai fait ni de m’en rapprocher, juste de me libérer de ces albums-là.

Daniel Bélanger 

Résultat : l’envoûtant Mercure en mai, où s’élèvent des voix opératiques, auxquelles nous avait familiarisé.e.s Travelling en 2020, qui porte l’indélébile signature Bélanger tout en ayant son identité propre — à l’instar de chaque album depuis l’initial Les insomniaques s’amusent, paru en 1992.  

L’ambiance locomotive 

Lorsque Daniel Bélanger crée — toujours la musique d’abord, les paroles s’y greffent —, une chanson établit l’ambiance, le climat de l’album à venir. « C’est comme si le terrain de jeu était délimité. Je connais sa taille. Ça me permet de bien bouger là-dedans », décrit-il.  

Dans le cas de Mercure en mai, Joie en a été la locomotive acoustique, bien que « Soleil levant ait été très amusante à faire et stimulante pour les autres à venir ». 

Mais ce climat, qui dicte ce dont il parlera — « ce que je ne sais pas toujours avant de commencer à écrire! » — est une question d’instinct : « On me demanderait de parler du climat, je serais incapable de le faire. J’aime l’endroit où je me retrouve et c’est favorable à ce que je compose d’autres pièces. Un lieu où je sens que je suis synchronisée avec ce que je veux faire. C’est très intuitif, tout ça. » 

C’est justement l’ambiance qui se dégage de Mercure en mai que Daniel Bélanger aime particulièrement de son album, outre la pochette qu’un graphiste a assemblée à partir de ses illustrations. Mais il va plus loin. 

J’aime en fait être personnellement synchronisé avec ce que j’ai écrit et composé. Comme à chaque album, si je le sors, c’est parce que j’aime toutes les chansons. Je ne l’aime pas plus qu’un autre, je suis juste heureux d’avoir créé quelque chose de mon petit néant.

Daniel Bélanger

Si vous vous demandez de quoi peut avoir l’air Daniel Bélanger en pleine séance de création dans son studio, imaginez-le improvisant des paroles au son d’une musique. « Au lieu de raturer sur un papier, j’efface ce que je viens de chanter, explique-t-il. C’est comme s’il y avait un truc de plus en plus spontané dans mon travail. » 

On l’admet à notre interlocuteur : lorsqu’on s’intéresse à la création de chansons, de mélodies, d’ambiances, on peut être porté à intellectualiser un peu le processus d’un artiste. Daniel acquiesce en rigolant.   

En fait, renchérit-il, « il y a tellement de choses à définir dans un album, que lorsque des endroits sont plus intuitifs, je ne cherche pas à l’expliquer. C’est pour ça que, souvent, ça me prend deux, trois ans à comprendre l’album que j’ai fait. Sur le coup, on est tellement appelé à contrôler plein de choses — les arrangements, les paroles, une petite couture ici, un petit rebord là — que quand il est terminé, la vue d’ensemble se révèle à moi juste dans les mois qui suivent ». 

À l’instar de son inspiration, l’on constate avec Mercure en mai que sa créativité ne se tarit pas non plus. « Je suis heureux que les gens aient été curieux de mon travail toutes ces années et qu’ils ne semblent pas s’en lasser ». On parie que son public, fidèle, ne se lassera jamais d’entendre tout ce qui joue dans sa tête. 

Mercure en mai 
Secret City Records  

Poids lourd 
Herbes rouges 

Besoin d’idées d’activités? Inscrivez-vous à notre infolettre Week-end!

Lire plus d’articles connexes Daniel Bélanger : synchro avec lui-même dans la même catégorie

Nous sommes un petit groupe de passionnés qui écrivons des articles dentaires depuis quelques années. Nous croyons qu’une bonne santé bucco-dentaire est la clé d’une vie heureuse et saine. Notre objectif est de fournir des informations précises et à jour sur tous les aspects de la dentisterie afin que nos lecteurs puissent prendre des décisions éclairées concernant leur santé bucco-dentaire.
Nous savons que le choix d’un dentiste ou d’un traitement dentaire peut être écrasant, mais nous espérons que nos articles contribueront à rendre le processus un peu plus facile.
Catégories principales

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button