Cabinet dentaire

Cet accessoire beauté promet de retirer les poils sans douleur… Mais qu’en est-il vraiment ?

Cet accessoire beauté promet de retirer les poils sans douleur… Mais qu’en est-il vraiment ? – Nouvelle mise à jour 2023

Nous sommes un petit groupe de professionnels dentaires passionnés qui écrivons des articles pour le public depuis plus de 10 ans. Notre mission est de fournir des informations précises et à jour sur la santé bucco-dentaire afin que les gens puissent prendre des décisions éclairées concernant leurs soins dentaires.
Nous savons qu’une excellente santé bucco-dentaire est essentielle pour la santé et le bien-être en général, et nous nous engageons à aider nos lecteurs à atteindre et à maintenir des dents et des gencives saines.

Les années 1990-2000 fascinent le monde de la beauté à un tel point qu’il a tendance à faire revenir sur le devant de la scène un peu tout et n’importe quoi. Le dernier objet en date qui nous questionne ? La gomme dépilatoire. 

Si vous avez grandi entre les années 1990 et 2000, vous devez forcément connaître ou avoir déjà testé la gomme dépilatoire. Vous savez, c’est cet outil, souvent présenté sous forme de galet poli, que l’on frotte très énergiquement sur la peau afin de retirer les poils. Vous pensiez qu’il avait été effacé de la surface de la terre ? Nous aussi. Déjà parce qu’il représente l’outil le moins efficace possible et parce que ses frottement ont créé, à l’époque, de nombreuses brûlures au premier degré.

Finalement, il aura fallu attendre 2022 pour les voir réapparaître, comme par magie.Et ce dans une société où l’on recommence pourtant à voir les poils pour ce qu’ils sont : un outil de protection que l’on peut enlever si l’on veut mais que l’on peut garder aussi. Parce que c’est NOTRE corps et que l’on en fait bien ce que l’on veut.

Et on dit merci qui ? Merci TikTok évidemment puisque c’est sur cette même plateforme que le hashtag #crystalhairremover a commencé à faire son apparition. Depuis, ce même mot-clé a accumulé plus de 60 millions de vues. Mais est-ce que ce sont les mêmes gommes dépilatoires que celles que l’on avait il y a 20-30 ans ou ont-elles changé ? 

La gomme dépilatoire, un produit qui questionne

Avec son design amélioré, sa forme stylisée et ses couleurs pastels, on aurait tendance à penser que la gomme dépilatoire a changé. En vérité, le principe reste absolument le même que celui qu’il était. Dotée d’un revêtement en verre poli très légèrement granuleux, la gomme « coupe » les poils de près par effet de frottements contre la peau. Une action qui produit exactement le même résultat que lorsqu’on utilise un rasoir, comme l’explique la dermatologue américaine Shari Marchbein à Allure :

« Cette surface coupe les poils à l’ouverture du follicule. On prétend qu’il utilise la « nanotechnologie cristalline », quoi que cela signifie, pour faire tomber les poils par frottements ou en les coupant littéralement à la surface de la peau. »

Malgré les avants-après qui peuvent être impressionnant sur TikTok, la spécialiste reste prudente : ces petits objets mignons n’en sont pas moins agressifs et présentent un (gros) risque d’irritation de la peau : 

« Cela semble être un moyen incroyablement abrasif et agressif d’éliminer les poils qui peuvent entraîner une rougeur importante de la peau, des irritations et des incarnations »

Malgré leur bonne presse sur les réseaux sociaux, les gommes dépilatoires disposent de peu d’étude qui les entourent. Les seules informations que l’on peut trouver à ce sujet sur le net proviennent souvent des marques elles-mêmes ce qui n’est pas vraiment garant d’efficacité et de sécurité.

Ce que l’on sait, en revanche, c’est que ces petits outils beauté sont vendus par centaine sur les plateformes comme Amazon et que nombreux sont celles et ceux qui, après avoir vu des vidéos sur les réseaux sociaux, ont envie de les essayer. Et ce, malgré les réactions possibles et les avertissements des dermatologues. 

Toutes les formes d’épilations peuvent être agressives 

Depuis quelques années, notre rapport aux poils a changé. Aisselles, ventre, maillot, jambes ou encore sourcils… On n’organise plus notre semaine en fonction d’un rendez-vous chez l’esthéticienne afin de retirer le moindre centimètre carré de poils qui se trouveraient sur notre corps. Et c’est tant mieux ! Cette libération du corps féminin, encore cerné de clichés patriarcaux, nous a amené à réévaluer l’importance de l’épilation. Une pratique qui, même si elle regarde tout un chacun dans sa propre intimité, est finalement plutôt agressive pour le corps. Cire, laser, rasoir, gomme dépilatoire… toutes ces solutions peuvent être abrasives pour l’épiderme. Une théorie que Shari Marchbein partage :

« Toute méthode d’épilation l’enlève injustement de sa maison, les follicules. Ce processus peut créer une inflammation quelle que soit la méthode. La bonne nouvelle est que ce n’est pas une question de vie ou de mort si vous décidez d’essayer (la gomme dépilatoire) par curiosité. Si vous le faites, évitez simplement toute exfoliation corporelle avant de l’utiliser appliquez des tonnes de crème réparatrice après pour lubrifier et protéger la peau. »


À lire aussi :

Connaissez-vous la « Chin bangs », cette frange qui ajoute du mouvement à votre coiffure ? 

Crédits de l’image de une : @drews_beauty.

Lire plus d’articles connexes Cet accessoire beauté promet de retirer les poils sans douleur… Mais qu’en est-il vraiment ? dans la même catégorie

Nous sommes un petit groupe de passionnés qui écrivons des articles dentaires depuis quelques années. Nous croyons qu’une bonne santé bucco-dentaire est la clé d’une vie heureuse et saine. Notre objectif est de fournir des informations précises et à jour sur tous les aspects de la dentisterie afin que nos lecteurs puissent prendre des décisions éclairées concernant leur santé bucco-dentaire.
Nous savons que le choix d’un dentiste ou d’un traitement dentaire peut être écrasant, mais nous espérons que nos articles contribueront à rendre le processus un peu plus facile.
Catégories principales

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button