Cabinet dentaire

ces tissus chauds qui ne grossissent pas la silhouette 

ces tissus chauds qui ne grossissent pas la silhouette  – Nouvelle mise à jour 2023

Nous sommes un petit groupe de professionnels dentaires passionnés qui écrivons des articles pour le public depuis plus de 10 ans. Notre mission est de fournir des informations précises et à jour sur la santé bucco-dentaire afin que les gens puissent prendre des décisions éclairées concernant leurs soins dentaires.
Nous savons qu’une excellente santé bucco-dentaire est essentielle pour la santé et le bien-être en général, et nous nous engageons à aider nos lecteurs à atteindre et à maintenir des dents et des gencives saines.

Les matières pilou pilou qui tiennent chaud en hiver 

Dire que la laine est la seule matière qui tient chaud en hiver serait mentir. Lorsqu’il fait froid, cette fibre naturelle aussi couvrante soit-elle n’a pas le monopole, puisque plusieurs tissus ont la capacité de conserver la chaleur corporelle. Le tout, sans épaissir la silhouette. Une aubaine pour les femmes qui ne jurent que par des gros pulls en maille épaisse pour survivre à la baisse des températures, et qui se demanderaient quelles en sont les alternatives. Sachez qu’il existe six matières capables de tenir chaud en hiver et qui n’ajoutent pas de volume sur le corps. 

Quelles sont les matières chaudes qui ne grossissent pas les morphologies ? 

Que l’on soit grande, petite, mince ou pulpeuse, que l’on ait du ventre ou non, des fesses bombées ou plates, que l’on soit taillées en A, V, 8, H ou V… Qu’importe puisque ces matières chaudes ne modifient pas les lignes de notre corps. 

Le velours

À moins d’être porté en total look, en couleur flashy ou en imprimés voyants, le velours est considéré comme l’une des matières chaudes les moins épaisses. Fabriqué à partir de coton, de laine, de mohair, de soie ou de matières synthétiques, le velours se compose d’un côté ras et serré, et d’un autre de fibres dressées maintenues par les fils d’une même trame. Doux au toucher, ce tissu star des années 1970 a l’avantage d’être de nouveau tendance en 2022-2023. 

La flanelle 

Majoritairement composée de 85% de laine et de 15% de cachemire, la flanelle se distingue par un aspect duveteux et feutré singulier. Pouvant être neutre ou imprimé, ce tissu d’origine gallois quasiment infroissable était notamment utilisé par les soldats Français de la Première Guerre mondiale qui portaient des chemises en flanelle pour faire barrière au froid, tout en donnant une liberté à leurs mouvements. 

Le lin 

Cette matière naturelle végétale qui est généralement préférée aux autres en été, n’est pourtant à ne pas sous-estimer. Pour preuve, un vêtement en lin porté en guise de sous-pull est un excellent moyen de conserver la chaleur corporelle et de protéger du froid. De plus, le lin est une parfaite matière anti-transpirante puisqu’il absorbe 20% d’humidité, soit d’autant plus que le coton. 

Le cachemire

Apprécié pour son confort et sa douceur inégalée, le cachemire figure parmi les matières de vêtements les plus coûteuses tant il est complexe d’en produire. Pour preuve, le cachemire se compose de fibres animales naturelles obtenues à partir de la tonte de poils de la chèvre Cachemire, qui vit sur les hauts plateaux tibétains du Ladakh, du Tibet et en Mongolie Intérieure. Pour ce faire, chaque chèvre produit seulement entre 150 et 300 grammes de cachemire par an.

La bonne nouvelle ? Il est possible de ne pas payer très cher un pull en cachemire. Les astuces ? L’acheter en été lorsque les prix sont considérablement réduits en raison de la loi de l’offre et de la demande. De même, notre experte mode recommande de se tourner vers des pulls en cachemire mélangé, ou bien vers des marques à petits prix : From Future, Uniqlo, Monoprix, C&A, Etam, Gobi, Lily Silk… 

Le tencel ou lyocell

Ressemblant à s’y méprendre à la viscose mais étant bien plus écoresponsable, le lyocell, autrement appelé “tencel” se compose à partir d’un solvant non-toxique et de pulpe de bois (notamment d’eucalyptus) en provenance de forêts éco-certifiées. Lorsqu’il fait froid, on apprécie porter du lyocell dont la texture soyeuse s’apparente à de la soie végétale. Pour une résistance extrême au vent glacial, mieux vaut choisir des vêtements en lyocell additionné de coton biologique ou recyclé. 

À lire également :

La laine fine

Notable bien évidemment, la laine conserve sa place de matière de vêtements la plus chaude. Bien qu’elle existe sous mille et une coutures, elle se révèle être très efficace lorsqu’elle est fine. La grosse maille n’est donc pas une obligation si l’on souhaite avoir chaud en hiver puisque laine fine est un excellent isolant thermique lui permettant d’emprisonner près de 80 % d’air. 

Lire plus d’articles connexes ces tissus chauds qui ne grossissent pas la silhouette  dans la même catégorie

Nous sommes un petit groupe de passionnés qui écrivons des articles dentaires depuis quelques années. Nous croyons qu’une bonne santé bucco-dentaire est la clé d’une vie heureuse et saine. Notre objectif est de fournir des informations précises et à jour sur tous les aspects de la dentisterie afin que nos lecteurs puissent prendre des décisions éclairées concernant leur santé bucco-dentaire.
Nous savons que le choix d’un dentiste ou d’un traitement dentaire peut être écrasant, mais nous espérons que nos articles contribueront à rendre le processus un peu plus facile.
Catégories principales

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button